L'accélérateur de particules

Publié le par Nil

Nil en direct de chez Fourmi

Journée bien "speed", avec comme principales activités :

- laver et sécher mon linge
- retirer de l'argent
- acheter le billet de train (pour samedi matin)
- acheter d'autres petites emplettes (CD, écouteurs etc)

Je commence donc dès le matin à trier et laver mes vêtements. Et voilà que je fais 36 allers-retours entre les fils à sécher le linge et chez moi, vu que malheureusement, non seulement il y avait déjà du linge sur le fil mais aussi qu'une machine était déjà en cours de route (ma famille compte 5 membres, ceci explique cela).

L'après midi, alors que je n'avais toujours averti personne de mon prochain départ, je m'en vais en bus direction Perpignan (je n'habite pas Perpignan même, et ma voiture est Hors Service). Tout se déroule parfaitement, je retire de l'argent et j'achète ce que je souhaitais. Arrivé à la gare, je m'apprête donc à acheter un billet pour samedi matin, et là... c'est le drame (©M6).

Non, ce qu'il s'est passé n'est pas du tout un drame, bien au contraire. J'arrive donc devant la demoiselle afin de réserver mon billet. Il est environ 17h30 :

Nil : « Bonjour. Je souhaite partir dès demain aux aurores pour aller chez Fourmi (bon je ne l'ai pas dit comme ça évidemment...). Si possible en couchette première classe, puisque mon trajet risque d'être long... »
Demoiselle : « Bien sûr, nous avons un train à 7h08, ça vous ira ? »
Nil : « Tout à fait, ce sera parfait. »
Demoiselle : « Oulala, à cause des problèmes d'innondation en début de semaine, il y a un problème. Je regarde ça. »
Nil : « ... »
Demoiselle : « Au fait, vous pouvez partir aussi dès ce soir vers 21h30, vous arriverez vers 9h00. »
Nil : « Hein ? Oula, heu, encore un imprévu, attendez, il faut que je calcule, quelle heure il est ? Oula 17h30. 21h30 ? Oulala c'est vachement serré, il faut que je revienne chez moi, que je prépare mes affaires (je n'avais pas encore fait mon sac...), que je prenne une douche et me prépare, et que je file comme l'éclair à la gare. »

Après avoir réfléchi 10 secondes, mon choix était vite fait ! Partir dès ce soir était vraiment une solution parfaite - hormis le peu de temps de préparation qu'il me restait. Le week-end ne serait pas gâché, et j'avais encore quatre heures devant moi pour tout régler. Dur dur, mais ça passera. C'est ce que je me disais à ce moment là...

La suite demain.

 

Commenter cet article

Lou 15/09/2005 14:21

euh...c'est qui la blondasse ? je viens de lire le comm là...Faut se calmer hein...si ça a un rapport avec moi, et si de discuter avec vous doit provoquer ce genre de réaction, je ne parlerai plus ni avec l'un, ni avec l'autre, comme ça ça sera réglé. me mêlez pas à vos histoires. merci.

tom-le-termite 11/09/2005 22:30

Le train, il va a PAU! avec wagon couchettes et tarif mi-couple!

C'EST VOUS QUI VOYEZ!....

hum, desolé... c'est parti tout seul...

tlt.

Fourmi 11/09/2005 19:28

Et ce soir, tu manges quoi avec la blondasse? Pourquoi ya des gens qui s'intéressent à sa vie? Personne ne s'intéresse à la mienne :-(