Fourmi déménage?

Publié le par Fourmi

Après une semaine complète pendant laquelle mon blog était en mode automatique, Fourmi est de retour... "Plus en forme que jamais?"
Pas vraiment...


Résumé des épisodes précédents:

Episode 1:

Installée dans une nouvelle région pour des raisons professionnelles courant 2003, Fourmi a déménagé une première fois en juillet 2004.
Pourquoi? A cause de mes voisins principalement. Fourmi est une demoiselles polie, bien élevée, qui sait sourire et discuter de la pluie et du beau temps, avec les âmes vagabondes qui traînassent dès le matin (même celles qui mettent du rouge à lèvres bleu).
Donc, dire que je ne m'entends pas avec mes voisins... serait erroné. Oui, mais voilà.  Je me suis retrouvée avec l'électricité de mon appartement coupée, en rentrant (avec donc le contenu de mon congélateur en proie à la multiplication bactérienne, après une journée entière de rupture de la chaîne du froid.
Des coupures de courant intempestives régulières (et volontaires bien entendu). Des coupures d'eau (depuis la cave toujours).
Rester une journée entière sans eau en se disant : "quand même, ça fait long pour une coupure..." et finalement se rendre compte que ce sont les voisins qui voulaient faire une petite blagounette à la jeune demoiselle célibataire du dessous...
Allumette cassée dans la serrure de ma boîte aux lettres... couches de bébé usagées passées allègrement par la fenêtre... sans parler des autres détritus en tous genre (four à micro-ondes... "Nan, nan c'est pas une blague").
Donc finalement, ces voisins fort peu accueillants ont eu raison de ma bonne humeur, surtout lorsque leur chien urinait devant ma porte... de même que la vieille autre voisine qui crachait sur la poignée... les canettes de bière (vides) déposées comme un témoignage d'amitié sur mon pallier... et la fameuse cuisinière qui est restée dans le hall d'entrée pendant six mois de l'année (quand je dis cuisinière, je parle d'un vieux truc dont la description serait en dessous de la réalité. Seul Doug, un ami proche, venu en visite, pourrait témoigner de l'accumulation de crasse et de graisse sur ladite cuisinière!)

Bref... petit résumé non exhaustif de mes aventures avec eux...
J'ai décidé de déménager un peu plus loin, dans une toute petite ville... renonçant définitvement au calme de la campagne, espérant un niveau de civilisation plus élevé.

Episode 2:
J'ai pris place dans un appartement dans lequel je me sens très bien, lumineux, en plein centre-ville... très agréable à vivre... oui, mais voilà, il n'est pas à moi.
Année de mes 25 ans, j'ai décidé que j'allais habiter dans un chez-moi réellement à moi.
Depuis quelques semaines, l'idée a fait son chemin: banques, annonces...
et j'ai passé mon début de semaine à prospecter, à visiter des appartements...

Episode 3:
Lundi
:
Visite 1: Appartement un peu en dehors de la ville, avec garage, balcon, loggia, dans un très bon état... petite copropriété, donc très faibles charges... très jolie vue sur la nature (et surtout la petite montagne).
Pas de voisins au dessus. Quartier recherché. Je retiens...

Visite 2: Appartement situé en centre-ville, sous les combles, avec une mezzanine dans laquelle on ne tient pas debout... la vue, ce sont les toits... pas de balcon bien entendu... Même si l'appartement est sympa, je n'ai pas envie de grimper quatre étages très raides, pour me retrouver dans un four, encanaillée, à ne pouvoir regarder que les crottes de pigeon sur le toit d'à côté.
"Je n'aime pas trop les combles, monsieur."

Visite 3: Appartement situé en rez-de-chaussée, au centre-ville. Une sorte de couloir immense, très haut de plafond, qui dessert toutes les pièces sur la droite uniquement. En cours de réfection. La salle de bain ressemble plus à un laboratoire de boucher qu'à un lieu sympa dans lequel on aime à y passer du temps.
Parquet de chêne certes... fenêtre en double vitrage, remonté sur les anciens montants en chêne... mouais, l'isolation c'est pas top quand même.
Bref, un truc un peu ratistolé. Négatif de suite.

Mardi:
Visite 4: Appartement sympa, situé sous les combles. "Je ne veux pas de combles".

Visite 5: Appartement en résidence. Tapisserie rafistolée. Beaucoup de charges par mois. Quartier douteux. Lors de la visite, l'agent a la bonne idée d'ouvrir un placard pour constater la fonctionnalité de l'appartement... Une vague d'odeur nauséabonde envahit tout le couloir: sans mentir, une sorte de "goût" des petits gateaux apéritif au fromage... en moins appétissant tout de même.

Visite 6: Appartement totalement à rénover (dont les fenêtres) dans quartier pourri... négatif.

Visite 7: Encore sous les combles.

Mercredi:
Revisite de la visite 1. Il est pas mal au regard du prix...

Visite 8: Appartement chicos (sous les combles).

Visite 9: Appartement chicos 2, très grand... trop grand et accessoirement trop cher.

Visite 10 : Appartement coquet... MAIS... le long d'une route très passante.


Bilan: Je ne faisais que prospecter sans chercher à acheter maintenant. Problème: Le premier (en général, tout ce qui est premier chez moi, c'est toujours bon signe) est vraiment pas mal. Et il ne va sans doute pas rester longtemps sans acquéreur.

Compromis, or not compromis?

Publié dans Humeurs

Commenter cet article

Martine 09/09/2005 09:23

Blog au design incroyable tout en étant lisible ... respect... j'attends avec impatience l'achat de l'appart pour lire le compte-rendu du tour des banques pour négocier le pret ... Taquinement votre ;-)

jordan 05/09/2005 21:56

écoute ton coeur et ton instinct ma fourmie
je suis certaine que ton choix sera le bon
c ce que je me dis depuis que j'ai quitté dijon, tous mes amis pour aller vivre à Nevers, ville oh combien dénigrée mais qui vaut bien le détour
je ne la connais pas encore bien mais elle me plait déjà et mon nvel appart aussi, et c le premier que j'ai visité aussi ma belle, parfois c le premier le bon
je te fais des millions de bisous
j'ai la nostalgie de cette journée de mardi passée ensemble...
prends soin de toi et bon courage pour le déménagement, je sais ce que c...
lid

diddle 05/09/2005 16:17

S'il te plaît vraiment, ne le laisse pas t'échapper ...

Gorthyn 04/09/2005 23:15

Ah... les voisins du dessus qui vous brises les couettes... J'ai connu pendant 4 ans aussi...

J'ai déménagé parceque sinon, j'allais prendre rapidement des stages de meurtres sadiques.

Bon courage pour la recherche ;-)

Catwoman 04/09/2005 14:53

C'est une journée bien chargé dit donc!!!!