1992-1993

Publié le par Fourmi

J'ai conservé tous mes cahiers d'école, mes agendas...
Un bon moyen de se souvenir que j'ai aimé passionnément Sébastien, Victorien, Pierre, Tanguy... et pendant des années, jusqu'à la fac: Marcel. Qu'en 5ème, j'étais en pleine transformation physique et psychologique, une révolution cette année là, avec les premiers émois.
Et puis le lycée, des échanges de petits papiers... Histoire de se draguer. Et toujours le même plaisir d'arriver le matin, pour retrouver les copains et copines, pour convoiter de loin le grand que j'aimais en secret.

Et si on tournait les pages de ces fameux agendas, en commençant par la cinquième...?
Mon agenda de 6ème, le tout premier de ma carrière, est sans doute dans un carton, quelque part...Je n'ai pas réussi à mettre la main dessus.

1992-1993: Mon agenda est signé Cacharel, d'un rouge éclatant.

Cette année là, tout a bien changé. J'entre de plein pieds dans l'adolescence avec une poussée de seins qui s'est accélérée.
De quoi attirer le regard des garçons, qui ne songeaient qu'à passer leurs mains au pire dessus, au mieux, dessous.
De quoi flatter un ego en pleine croissance.

Je n'aime pas Patricia Kaas et sa dernière chanson du moment.

Je préfère de loin regarder Coucou, c'est nous!Rendez-vous quotidien auquel je suis longuement restée fidèle.


Egalement inconditionnelle des Guignols de l'Info...

Valse des insultes, danse des petits mots doux des copines...

Gros stress quand on vous demande votre cahier de textes, pour une raison X ou Y, et qu'il est criblé de mots orduriers à l'encontre des ex-copines futures ex-nouvelles amies.
Multiplication de l'angoisse... "Maman ne doit pas tomber dessus, elle saurait qui est mon amoureux".

Publié dans Humeurs

Commenter cet article

Emily the strange 05/08/2005 19:58

moi aussi je les ai encore ! En plus comem je m'enuie en cours, c'est des veritables oeuvre d'art (et de veritables cahiers de brouillons ;-)
Une fois ma prof de maths obcedée par la propreté dans les copies et dans les classeur (une malade) voulait me mettre un mot, et comme je n'avait pas mon carnet de correpondance, elle me dit "donne moi ton agenda !" En voyant mon agenda bien destroy, elle a viré au rouge tomate. On aurait limite vu de la fumée sortir de ses oreilles. Evidemmant il a fallu qu'elle le garde pour le donner a ma mère, qui a lu tous les mots de mes amis et surtout ... de mon namoureux.e me suis sentie bien seule ce jour la

diddle 01/08/2005 12:05

T'as encore tes agendas du collège ? Les miens, à la fin de l'année, ils partaient à la poubelle
Fourmi: Je ne passe rien à la poubelle. Ce sont de trop bons souvenirs, pour s'en passer! Jeter, ça fait vieillir!