En famille

Publié le par Fourmi

Mes amis bonsoir.
Comme de temps à autre, vous rendez visite à l'un de vos proches.
Ce dernier a traversé une période difficile de rupture avec sa belle et se remet doucement de la triste fin de son histoire amoureuse.
En être attentionné, vous faites le maximum pour lui apporter réconfort et soutien.
Relativisons tout de même la situation: Période difficile, c'est vite dit!


Notre Jean-Roger a tout de même délaissé prestement sa précédente donzelle, après plus de six ans de vie commune, pour une jeune nigaude à lunettes. (Ah les lunettes !)
Il n’en demeure pas moins que vous savez que l’accueil sera chaleureux dans cet appartement moderne, aux couleurs vives et qui fleure bon.
Jean-Roger (également désigné J.-R.) aime la compagnie des animaux, à tel point qu’il souhaite que sa demeure devienne un centre animalier. Les chats côtoient les hamsters qui se multiplient à vue d’œil. Véritable ménagerie, vous qui aimez les bestioles à poil, vous savourez d’avance ces instants précieux. Une communion avec la nature… une telle proximité que vous-même, vous vous sentez habité par l’instinct de vos ancêtres à quatre pattes.

 

Passer du temps en famille, ça n’a pas de prix et vous êtes prêt à tous les sacrifices, pourvu que le bonheur des vôtres soit satisfait et c’est bien légitime.

Vous frappez, la porte s’ouvre et vous embrassez avec amour votre Jean-Roger.
Depuis que vous avez développé une allergie à sa peau, il est vrai que lui et vous mimez juste l’embrassade, de façon à éviter tout contact… qui pourrait nuire à la beauté naturelle de votre teint. Vous pénétrez dans le long couloir et saluez (véritablement cette fois) la nouvelle compagne de J.-R.

Le nouveau couple vous présente ses amis les furets… (dont un albinos) deux charmantes bestioles qui vous réservent un accueil des plus mémorables, puisqu’ils commencent par vous attaquer les chaussures et le bas du pantalon !

« Si tu restes debout, ils ne pourront pas te monter dessus », déclare alors la nigaude.
Et bien à la bonne heure, restez debout !

Alors que faire ? Vous ne devez jamais au grand jamais manifester une quelconque hostilité envers le règne animal au risque de vous faire jeter dehors avec perte et fracas.
Sachez qu’il convient son calme garder. Oui, mais quand les machins qui puent vous griffent la bas du futal, il y a  tout de même de quoi fulminer !

Alors que faire ? Vous ne devez jamais au grand jamais émettre une remarque désagréable ! Tout de même, vous savez ce qu’est la politesse et la bonne tenue.
En pareils instants, faites comprendre à ces messieurs-dames que vous éprouvez quelques difficultés à vivre avec les bêtes. Et réfugiez-vous dans la cuisine.
Oui, mais la cuisine est tellement crade que vous en avez le vomi qui monte ?...

Publié dans Humeurs

Commenter cet article

Nil Sanyas 16/07/2005 11:14

En vous remerciant, bonsoir ! :-)