.:. Kingdom of Heaven .:.

Publié le par Fourmi

 

Synopsis:

L'aventure extraordinaire d'un homme ordinaire, précipité dans un conflit qui va durer des décennies : les croisades.
Etranger sur une terre qui lui est étrangère, il va servir un roi condamné, s'éprendre d'une troublante et inaccessible reine avant d'être fait chevalier.
Il lui faudra protéger les habitants de Jérusalem, dont une immense armée a entrepris le siège, sans jamais cesser de lutter pour maintenir une paix fragile...

Impressions générales:

Si vous avez envie de voir des costumes sympas, des chevaliers se battre, d'autres être à terre... pendant que le héros songe au sort de sa belle... Vous passerez un instant sympa. C'était mon intention: parfois un film psychologique, pour lequel il faut réfléchir longtemps, me motive. D'autres jours, je préfère une bobine qui ne nécessite aucune fracture du crâne. Si en plus vous avez le même sens de l'humour que moi, vous aurez de bons éclats de rire (ce qui n'était le cas que de trois personnes dans la salle).

Mais beaucoup de longueurs dans les combats. Au bout du 49ème, on voudrait que ça se termine quand même.

Je m'explique...

On retrouve pas mal de caricatures:

- Orlando Bloom dans Balian de Ibelin (Le beau petit elf blond dans King of rings...)

- Liam Neeson dans Godefroy de Ibelin (Star war...!!)

Et beaucoup d'autres.

C'est un peu un mélange des genres lors de certaines scènes:

* Godefroy (Star War) apprend à son fils à manipuler l'épée, avec la posture de l'aigle (ou un truc du genre)... on sent bien les heures d'entraînement avec le sabre laser. 

* Dans les combats du début: Ibelin, son père et un autre blondinet (toute ressemblance avec Obelix serait fortuite) font face à l'ennemi. Le cousin d'Obelix (ou Obelix lui-même ?) continue de jouer de l'épée avec une flèche dans la jugulaire et quelques autres, parsemées dans le reste de son corps. Le genre de gros chevalier germanique musclé jusque dans les mâchoires, qui demande à son seigneur :" OH! Seigneur, j'ai reçu 14 flèches, 19 coups d'épée. Je peux y aller chef?"

* La rencontre avec Sybille (Eva Green): Elle a épousé Guy de Lusignan (décision  prise par sa mère quand elle avait 15 ans). Guy de Lusignan c'est le méchant (Grrr... futur roi de Jérusalem et qui risque de tous les plonger dans le chaos) qui veut tuer Ibelin (vous pensez bien). Bref, la belle est prisionnière de la bête, mais profondément éprise du chevalier dès le premier regard échangé. PREVSIBLE!!!

* Après le nauffrage: Notre jeune Ibelin est le seul rescapé (on se demande comment d'ailleurs). Juste à côté de lui, il retrouve son épée et quelques affaires (sans avoir à chercher). PLUS!! Un cheval vivant debout, en pleine santé... TROP FORT notre Ibelin.

* Lors de la traversée du désert: Les croisés meurent de chaud et tombent comme des mouches pour certains. L'un d'entre eux déverse quelques goûtes d'eau sur sa cotte de maille. Le bruit qui tue: "pschit!" comme quand on ouvre une bouteille de coca. Sans oublier bien entendu la vapeur qui s'échappe des vêtements après l'opération.

* Ibelin est seul au pied d'un arbre: Et là, surprise, de méchants chevaliers veulent le tuer. GRAND MOMENT! Il voit les assaillants... ET gros zoom sur son épée, posée à l'autre bout de sa terre. Vous mettez la musique d' Ennio Morricone et vous êtes dans le bon, la brute et le truand. On se croyait dans un western.

 

LES REPLIQUES QUI TUENT!

Jérusalem va être assiégée. Il faut des combattants et on manque de chevaliers. Ibelin fait chevaliers tous les hommes en mesure de prendre l'épée. Certains doutent de l'intérêt de la chose.

- Vous pensez qu'en faisant tout ces hommes chevaliers, ils seront meilleurs au combat?

Ibelin s'arrête. Il se retourne lentement:

- OUI!

Sybille marche à la fin du film

- Les reines ne marchent pas, dit Ibelin. Sa douce ne répond rien et le regarde, prête à sourire.

- Et vous, je vous vois marcher, ajoute-til.

Dernière scène:

Un mystérieux personnage, accompagné de chevaliers, passe par la France pour trouver Ibelin et pour lui demander de bien vouloir l'accompagner pour une nouvelle croisade:

- Je cherche Ibelin, pour partir pour Jérusalem, dit-il.

- Je suis forgeron, répond Ibelin, sans se présenter.

- Et moi, je suis le roi d'Angleterre! SI CE N'EST PAS DU DIALOGUE!!

 

VOIR LE SITE OFFICIEL: KINGDOM OF HEAVEN

 

Notes aux lecteurs:

     J'étais accompagnée au cinéma d'un collègue, légèrement trop tactile à mon goût...Et vas-y que je te tripote le bras... Si j'avais voulu répondre à ses avances, j'aurais réagi. Le problème c'est qu'il ne comprend pas depuis septembre...

     J'ai toujours adoré quand mon ex me faisait des commentaires qui cassait le mythe que je me faisais autour des films que l'on regardait. En même temps, c'est fini depuis bien longtemps avec le briseur de rêves. :-)

Publié dans Fourmille

Commenter cet article

Nicolas 11/06/2005 02:55

Un commentaire totalement inutile mais :

"(Le beau petit elf blond dans King of rings...)"

euh ce serait pas plutôt Lord of the rings :p

nan parce que King of the Ring ça ressemble plus à un évènement de catch (et de fait c'en est un mais là n'est pas la question, bonjour la disgression)

angeline 15/05/2005 20:23

je sais c'est pas un com adapté au texte si dessus

c'est angeline et comme ça tu habites ds les vosges hahahah

angeline

suis dejà venu voir ton site
pas mal d'ailleurs

jordan 15/05/2005 18:57

je viens moi aussi d'aller voir kingdom of heaven avec une de mes meilleures amies qui a tenu à y retourner y étant déjç allé une première fois.
j'ai trouvé que c'était un très bon film sur la tolérance et comme c'est une chose à laquelle j'attache bcp d'importance et qui nous manque de plus en plus , je dis , c'est un bon film à vrai au ciné
certes il y a des scènes un peu trop longues et violentes et ça je m'en serais bien passé mais dans l'ensemble j'ai trouvé l'acteur principal beau et efficace, un vrai mec celui la, je crois pas qu'il demande 20 euros à sa copine celui la, si tu vois ce qui je veux parler; la reine, fille de marlène jobert est belle et ressemble bcp à sa mère
les propos sont dignes de citations et la présence d'humour là où on s'attend pas je trouve cela cool
allez le voir et faites vous votre propre opinion

Zaza 15/05/2005 13:30

oué oué les noms des personnages et en gros les évènements correspondent comme on dit à la réalité historique, enfin bon faut faire un film quand même. 2 critiques du film, 1 qui casse (et qui trouve aussi que "tiens ben voilà Richard dis donc, et oué bof les batailles, comparé au grouffre de Helm dans le seigneur des anneaux, hein) et 1 qui casse pas (interview de ridley scott qui dit qu'il s'est fait alpaguer par les catholiques ).

Justin 15/05/2005 12:46

Si j'ai bien compris, ce film reflète la vision américaine d'un conflit religieux entre la (très) vieille Europe et le Moyen-Orient, le tout soupoudré de la Hollywood touch'. Bonjour les clichés.
Donc pour ceux qui aiment l'Histoire, est-ce un film obligatoire?
Quant au collègue...