Les rapports mère-fille

Publié le par Nil Sanyas

Il n'est pas rare d'entendre ou de lire (voire de vivre) que les pères sont très (trop) protecteurs envers leurs filles. Pourtant, j'ai souvent remarqué que le problème des filles n'était pas leur père mais... leur mère !

Certaines mères veulent reporter leurs échecs sur leur(s) fille(s), et agissent en conséquence. Conseils à outrance sur tous les sujets (surtout sentimentaux et professionnels), trop forte volonté de diriger la vie de sa fille etc. Seul soucis, il n'est pas rare que la fille ne suive pas la voie déjà tracée de sa mère. Pire, certaines filles coupent peu à peu toutes communications avec leur mère, leur rapport n'étant plus que conflictuel.

C'est à se demander pourquoi de nombreuses mères agissent ainsi. Non, nous savons tous pourquoi en général. La question à se poser est plutôt : pourquoi ne se rendent-elles pas compte du mal qu'elles font à leurs filles ? Alors que ces dernières auraient plutôt besoin de soutien, leur mère leur rajoute une pression supplémentaire, loin d'être indispensable.

Ce surprotectionnisme mère-fille mène rarement à un succès total. La fille fait souvent l'inverse de ce que voudrait la mère, ou alors la fille obéit et souffre en silence (cas de plus en plus rare, j'ose l'espérer).

Tout ceci vient-il de l'évolution très (trop ?) rapide des femmes lors du siècle dernier ? Les mères ont-elles toujours agit ainsi ou alors en 20 ou 30 ans à peine, les différences générationnelles sont-elles si grandes que les mères ne peuvent d'ores et déjà plus comprendre leur fille ?

J'ai en tout cas vu beaucoup trop d'amies ayant une mère "accrocheuse", et j'ai personnellement trouvé cette situation intolérable. Ce n'est plus de l'amour, mais de la substitution de personnalité me suis-je souvent dit...

Les filles, si plus tard vous devenez mère, ne surprotégez pas votre fille... Ayez confiance en elle par pitié, sinon vous risquerez de la perdre...

PS : cet article ne concerne pas spécialement Fourmi. Elle est très proche de sa mère - limite un peu trop à mon goût mais bon, étant un homme, et n'étant pas à sa place, peut-être n'ai-je pas une bonne vision de la situation - mais pas au point à ce qu'il y ait un conflit avec elle, loin de là même.

Commenter cet article

Vicky 20/11/2005 21:41

Tiens, on dirait qu'on parle de moi par ici... Enfin disons que je me reconnais dans le schema mere possessive qui veut diriger les choix de sa fille et sait mieux qu'elle ce qu'elle doit faire et qui frequenter... Le tout agremente de phrases assassines et rabaissantes... Je sais ce que je devrais eviter de dire a mes enfants dans quelques annees!
Bisous petite Fourmi!

Bouc & Moustache 14/11/2005 15:03

moralité... on devrait choisir le sexe de ses enfants pour ne faire que des hommes. à moins qu'il y est un problème mère/fils ou plutôt mère/belle-fille

Fourmi 12/11/2005 22:32

C'est un peu compliqué je crois avec ma mère...

diddle 11/11/2005 23:22

J'ai connu l'exemple contraire : c'est mon père qui m'a interdit tout erreur, et ça a très mal fini